2011-2012

LE CORPS COMME un monde où les axes se croisent.

Regarder l’horizon a guidé l’humanité dans ses trajectoires. Aujourd’hui, toutes les représentations de notre globe terrestre nous renvoient à la relativité de l’infini. Le monde clos où le temps se vit dans l’instant nous pousse au regard surplombant pour comprendre non pas où nous allons mais où nous sommes en gardant notre axe.La présence du corps demeure de la verticalité à l’horizontalité.
Les endormis
Parcorps