2006-2007

LE CORPS COMME une membrane poreuse, une paroi aux multiples fenêtres, la fin d’une exiguïté.

Cherchant à sortir de l’exiguïté du volume délimité, fermé, mes sculptures sont devenues poreuses. Ouvertes à l’espace, la circulation des échanges entre l’intérieur-extérieur conduit à la continuité possible des différents milieux.
Instant bleu
Instant rouge
Instant vert
Suspendu